Conseil scientifique

LE COMITE SCIENTIFIQUE

 

 

  1. Boris Adjémian

Docteur en histoire et chercheur à l’EHESS, enseignant à l’Università degli studi di Napoli. Chercheur associé au Centre d’études des mondes africains et conservateur de la Bibliothèque arménienne de la Fondation Nubar à Paris. Rédacteur en chef d’Études arméniennes contemporaines.

 

  1. Stephan Astourian, Université de Berkeley, CA, USA.

Ph.D en Histoire de l’Université de Californie à Los Angeles, professeur à l’Université de Berkeley, directreur exécutif de Armenian Studies Program.

 

  1. Hamit Bozarslan.

Docteur en histoire  et en sciences politiques de l’IEP de Paris, directeur d’études (2006) à l’École des hautes études en sciences sociales.

 

  1. Vincent Duclert.

Docteur en histoire, inspecteur général de l’Education Nationale, chargé de conférence à l’ENA, président en 2016 de la mission d’études sur la recherche et l’enseignement des génocides et crimes de masse, président de la commission d’historiens chargé par le gouvernement français d’analyser le rôle de la France dans le génocide des Tutsi au Rwanda. Responsable des pages Livres du magazine La Recherche.

 

  1. Thomas Hochmann, Université de Reims.

Professeur de Droit public, Directeur adjoint du Centre de Recherche Droit et Territoire, à l’Université de Reims.

 

  1. Dzovinar Kévonian.

Agrégée d’histoire, docteur de l’université Paris I. Professeur à l’Université de Paris X – Nanterre et chercheur au CNRS.

 

  1. Raymond H. Kévorkian.

Docteur en Histoire, professeur émérite de l’Institut français de géopolitique Paris VIII, ancien conservateur de la bibliothèque Nubar, directeur et rédacteur de la Revue d’Histoire arménienne contemporaine.

 

  1. Michel Marian.

Ancien élève de l’Ecole Normale Supérieure et de l’Ecole Nationale d’Administration, maître de conférence à l’IEP Paris, membre du comité de rédaction de la Revue Esprit.

 

  1. Yves Ternon,

Docteur en médecine, chirurgien des Hôpitaux de Paris, docteur en Histoire de l’Université Paris IV, professeur habilité à l’Université Paul Valéry de Montpellier, auteur de seize ouvrages sur les crimes de masse.

 

  1. Annette Wieviorka,

Docteur en Histoire de l’Université Paris X-Nanterre, directrice de recherche au CNRS, membre de la mission d’étude, dite commission Mattéoli, sur la spoliation des Juifs de France durant la Seconde Guerre mondiale.